Une question ?
Besoin d'un conseil ?
 
       Par courrier
    CFE-CGC Fédération INOVA
    59-63, Rue du rocher 75008 PARIS

     
Par téléphone
    01 55 30 13 37
    01 55 30 13 36
           
Par courriel
    fd@cfecgc-inova.fr
.

     
Accès
    plan d'accès
.
 MA MUTUELLE
La Fédération Inova CFE-CGC propose à ses adhérents, qui font valoir leurs droits de départ à la retraite, une adhésion à une complémentaire santé à un tarif préférentiel

TELECHARGER LA PLAQUETTE


Message aux militantes et militants de la CFE-CGC INOVA

A toutes celles et tous ceux qui pensent que la contestation des ordonnances réformant le droit du travail est une remise en cause de la légitimité du Président de la République, de son Gouvernement ou de sa majorité parlementaire, je vous réponds que là n’est pas la question.

Au-delà du principe même de la démocratie qui est de permettre à toutes et tous de s’exprimer, quels que soient nos choix lors des derniers scrutins politiques, le seul prisme que nous devons utiliser pour juger les textes qui vont être adoptés par le Conseil des Ministres, c’est celui de notre mission de syndicalistes, avec une seule question : les textes proposés sont-ils ou non dans l’intérêt des salariés ?

A toutes celles et tous ceux qui se disent que les jeux sont faits et que le Gouvernement ne changera pas d’avis, j’en appelle à leur expérience. Durant vos mandats de membre de CE, de CCE, de CEE ou de CHSCT, combien de fois avez-vous pu influer sur le projet de votre employeur pour le modifier ? Et pourtant, vous avez participé à de nombreuses réunions préparatoires avec votre délégation voire avec les autres élus, vous avez lu des pages et des pages de rapport d’expertise, vous avez rédigé des avis et diffusé des comptes rendus aux salariés. A juste titre, jamais vous n’avez pensé que votre travail était futile et inutile.

A toutes celles et tous ceux qui croient au dialogue social dans l’entreprise, je souligne que le projet initial du Gouvernement visait à inverser la logique de la Loi Rebsamen de 2015, à savoir faire de la fusion des instances représentatives du personnel la règle générale avec possibilité par accord de maintenir des instances distinctes. Or, malgré la promesse initiale faite aux organisations syndicales, cette possibilité a été supprimée, rendant la fusion impérative et déniant ainsi toute confiance au dialogue social dans l’entreprise.

Capture MANIF

A toutes celles et tous ceux qui sont venus à la CFE-CGC INOVA au regard des valeurs qu’elle porte, je rappelle qu’il y est écrit que nous nous engageons dans le conflit quand nos revendications ne sont pas entendues.

A vous qui êtes militantes et militants, c’est-à-dire qui agissez pour une cause juste, et qui avez votre liberté de penser, je vous dis qu’il est de notre responsabilité d’alerter sur les risques encourus demain. Et dès que la Fédération a décidé de s’engager dans la mobilisation, elle vous engage à vous mobiliser le 21 septembre pour affirmer haut et fort votre attachement à votre mission de syndicaliste et à la défense des salariés. L’enjeu n’est pas demain sur le nombre de grévistes mais sur la visibilité de notre opposition aux textes.

C’est votre devoir de syndicalistes de vous exprimer, de vous mobiliser, de manifester dans l’intérêt des salariés que vous représentez.





code du travail macron

BOUTON ADHERER 5 SYNDICATS INOVA